Ici Segfault, Ninjigen est en train de f*p devant Heaven's feel et ... ZOMH Dark Sakura is hot ... euh revenons en à nos moutons.

Comme vous avez pu le voir, dk et moi nous nous sommes essayés à quelques articles, afin de voir jusqu'à quel point nous pouvions tenir ce blog. Il a été évident, et il aurait dû l'être depuis le début, que deux articles par semaine était trop nous demander. C'est pour cela que nous nous sommes plus ou moins concertés, et nous allons nous tenir à un article par semaine, probablement posté pendant le week-end. Enfin, un article par semaine au moins. Mais, de manière générale, nous allons nous tenir à cet objectif. Cependant il est temps de définir ce sur quoi nous allons écrire.

Enfin je dis ça, mais ce site va subir divers changements dans les jours qui vont suivre, en particulier, nous allons squatter le neetwork de nyoronyolo dont le pseudo n'a pour seul rapport avec le blog que je voulais le HL à chaque fois que je posterais un lien vers un de mes articles.

Cet article est une réponse à l'appel à la PASSION de coindetable

Via IRC et divers channels, je discute relativement souvent avec divers bloggeurs, regroupés majoritairement ici, ici et ici ( accessibles ici, ici et ici aussi). Le site du Raton a eu cet effet de regrouper énormément de personnes intéressées par la japanime tout en sachant écrire de manière correcte et avec, souvent, pas mal de connaissances en informatique, ou du moins suffisemment pour faire un blog. De fil en aiguille, nous sommes arrivés avec une communauté de bloggeurs qui se sont regroupés autour de la très symbolique peluche du raton en faisant connaître leur blog de cette manière. Seulement, comme il l'a souligné, la communication entre les différents membres de la blogosphère n'est pas vraiment encore en place. Certes, on a déjà eu des memes qui ont circulé, et pas mal d'articles qui ont répondus les uns aux autres. ( Certains ont même osé me citer lors de l'une de ces réponses à l'appel à la passion). Ces bloggeurs ont un jour soulevé un problème, enfin plus particulièrement nyoronyolo.