Mais il a fallu trouver un top à faire. J'ai eu plusieurs idées, top 10 des pires adaptations, top 10 des perles inconnues, top 10 des animes inachevés. J'ai fini par me décider sur un top 10 des pires déceptions que j'ai eu dans ma vie d'otaque. Enfin, en ce qui concerne les animes/mangas en tout cas.

10 - le saiGAR

   Et d'une manière général tous les sai-quelquechose. Le saigar a fait perdre Lord Genome face à Code Gay. SaiPopular, tu lourdes. Et puis ce moyen de vote est très lourd.

9 -  Tsubasa Reservoir Chronicles by beetrain

   Beetrain, ou de l'art de récupérer un anime à la réalisation défectueuse avec une bande son signée Yuki Kajiura. Le manga est à la hauteur des espérances des fans, l'anime est à chier, pour peu qu'on puisse dire qu'il existe.

8 - Naruto

   Eh oui. Honte ou pas, à une époque, j'aimais bien Naruto. C'était frais, ça venait de sortir en manga chez kana. Je vais à la FNAC, je feuillette, je lis, j'apprécie, je me dis que pour un shônen, c'est bien au dessus de la moyenne. Je me dis que je vais lire ça plus tard. Puis vient le volume 2. Et merde. On revient au shônen de base, toute l'originalité, tout le génie de l'auteur au début est passée à la trappe. Poule aux œufs d'or quand on te tient, on ne te lâche pas. Fait chier.

MEURS MEURS MEURS MEURS !

7 -Mahoromatic

   Comme certains le savent, je suis un régulier du côté de haruhi.fr et meido-rando.net, et j'ai lu les divers écrits d'Axel de part le web. Lequel a dit que sa passion pour les maids avaient été inspirée par Mahoromatic. Je fus desu desu desu desu desu desu [...]. En dehors d'un rapide coup de cœur pour Minawa, l'anime qui ne m'avait pas soulevé dans la première saison, m'a dégoûté avec une fin absurde.

6 -Full Metal Panic !

   Full Metal Panic ! certainement une de mes séries préférées. Full Metal Panic ! Fumoffu ? fut une des séries qui me fit entrer en contact avec le monde de la japanime et reste ma série comique préférée. De même The Second Raid est rempli de morceaux de bravoure. Mais je n'avais pas encore pu voir la première saison, genèse des évènements devant lesquels j'avais soit haleté, soit bavé, soit été plié en quatre. Et ma déception ne fut que plus grande. F*** U GONZO. F*** U.

même la déesse le pense

5 - Japan Expo

  La Japan expo, que l'on me présentait comme le grand festival des otaques français, des hectares dédiés, etc, etc, etc. J'y suis allé en 2006 pour la première fois. J'ai été déçu, mais déçu ! Je me suis bien plus amusé dans la queue quand j'ai écouté les déboires de Metalbob, ou quand j'ai lancé des vannes sur les cosplayeurs que quand j'ai exploré les km de supermarché tout seul en explorant la convention. Vivement la prochaine tanime !

4 -Shakugan no Shana

   Une première saison superbe, aussi bien au niveau de la bande son que du scénario, mais une qualité d'image qui laisse à désirer. Saison 2 prévue, je me jette dessus ... woah, c'est beau, la HD, très beau. L'opening est superbe, premier épisode ... c'est long. Deuxième ... Troisième ... Vingtième, ah, enfin, ça devient intéressant. Vingt semaines. 5 mois. Le temps qu'il aura fallu à cette saison pour démarrer. F*** You JC. F*** You.

3 -Druaga no To : Aegis of Uruck

  Premier épisode à couper le souffle, superbe, magistral. Dernier épisode potable annonçant une saison 2. Le reste est à jeter. Gonzo, tu lourdes.

2 -Gunslinger Girls Saison 2

   Un opening chanté par Kokia, une superbe saison 1, je me pose, haletant, devant cette saison tant attendue, après avoir fait un feed back lors d'une nuit blanche, de la première saison, déjà accro à l'opening quand ....
WTH is that shit ! Les dessins sont faits par des personnes visiblement ivres, et le voicecast a complètement été changé. Ne m'y retrouvant plus, je n'ai même pas tenu trois épisodes.

1 - Evangelion, épidodes 24-25-26

   Mais c'est quoi cette fin !!! Evangelion, la série qui te viole le cerveau en permanence de manière subtile te présente tout d'un coup une sorte de délire avec une animation digne de SHAFT. Mais MERDE, la GAINAX, tu as fait mieux il y a quelques semaines.

Voilà, ce top 10 est mon top10 des désillusions que la 2D a fini par me procurer. Ce n'est rien à côté de ce que l'on peut trouver dans la 3D, mais c'est déjà beaucoup. J'ai d'ailleurs cette belle corde qui pend à mon plafond, faudra que je trouve un truc à en faire un jour. C'est un top10. Je n'ai donc pas parlé du fait que Kanokon existe et fasse fantasmer des gens que j'eus failli respecter, mais c'est un top dont l'ordre importe peu. Au moins, il y a 10 éléments dedans. Pas comme d'autres. Maintenant je laisse parler dkwarerumono, qui, croyez le ou non, va nous continuer cet article.

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bon, à la base je voulais pas participer à cette mode actuelle des top 10. Mais voilà, Segfault sait se montrer persuasif (et saoulant aussi, et surtout), du coup me voici pour participer à cet article. Mais, par pur esprit de contradiction, je ne ferait pas de top, mais un flop 10, qui va présenter les dix (en lettres cette fois ci, sinon ça fait répétition) animes qui m'ont, au choix : donné la gerbe / plongé dans un sommeil profond / fait m'interroger sur l'avenir de l'humanité quand des gens sont capables de produire des bouses pareilles.

Avant toute choses, ce flop n'engage que moi, mais si vous êtes pas d'accord avec au moins les 3/4, c'est qu'il vous faut un médecin. D'urgence. Ou bien c'est moi, mais je l'admettrai jamais. Ah aussi, et les numéros ne veulent rien dire.

#-1 : 2x2 = Shinobuden

Au début, ça pouvait avoir l'air marrant, et encore. Un point sur l'histoire ? Euh, mettons ça de côté. Disons que la série et centrée sur deux protagonistes, une shinobi (ninja au féminin), complètement cruche et seule membre féminin du clan. Elle est donc entourée d'hommes dirigés par une vieille boule jaune, qui, grosse révélation à laquelle on ne s'attendait pas, est également la bou-boule jaune perverse qui accompagne la jeune femme. Comme on s'en doute, ça donne du fan service, et c'est tout.

#-2 : Coyote Ragtime Show

Des tueuses de l'espace qui tirent à tout bout de champ, une loli aux cheveux rose (très kawaii d'ailleurs), et une vieux barbu aussi large qu'une cabine téléphonique : voilà en simple les personnages de la série, tous aussi travaillés et profonds qu'une huitre. Certes, il se passe toujours quelque chose dans la série, mais bien souvent ça se résume à des gun fight spatiaux dénués d'intérêt.

#-3 : Galerians : rion

Un film 3D datant de 2004. Je ferais bien un petit résumé, mais malheureusement j'ai dormi pendant une bonne partie du film.

#-4 : Grenadier

... Ou quand le seul intérêt de la série se résume à voir l'héroïne recharger son pistolet avec ses boobs.

boobs shot

#-5 : Gun X Sword

Un copy/paste foireux de Trigun. Avec un héros passionnant et un superbe épisode (17 si mes souvenirs et informateurs sont bons) parlant de maillot de bain.

#-6 : Melody of Oblivion

Ah, que de souvenirs avec cette série. Pour la petite histoire, je venais d'extorquer un fauteuil à ma mère-grand, et du coup, j'ai passé une dizaine d'heures dessus à regarder Melody of oblivion. L'anime partait pas trop mal, même si des scènes de 30 secondes était copiées/collées à chaque épisode, mais quand on en vient à voir des nanas déguisées en vaches en train de meugler, avec des jets de lait juste après, on est en droit de se poser des questions. Et dire que ces types là on fait Evangelion.

#-7 : Okusama wa joshikosei

Un anime sous fond de romance entre un prof et une lycéenne. Tout deux sont mariés, et vivent leur relation dans le secret. Mis à part ça, on s'ennuie fermement. Mais, à l'époque, je voulais finir ce que j'avais commencé, du coup, je me suis maté toute la série. Enfin, disons que ça passait en fond pendant que je faisais autre chose.

#-8 : Sousei no aquarion

Pour tout vous dire, j'ai presque oublié tout ce qui se rapportait à cette série de mechas, et je n'ai pas dépassé le 5 ou 6ème épisode. L'ennui était là, et l'originalité et l'intérêt sans doute au travail sur une autre série.

#-9 : Ueki no houkosou

Un garçon qui a le pouvoir de contrôler les arbres. Un n-ième shônen sous fond de tournoi entre des gens aux pouvoirs divers et variés. On a vu plus original, mieux animé et surtout plus addictif.

#-10 : Fukatoi Alternative

Bon, je sais pas s'il faut la classer dans les bouses inter galactiques ou dans la catégorie des réalisateurs qui sont partis en peu trop en sucette. J'avais trouvé la première série très sympa (forcément, un harem avec que les jumelles dedans... ça aurait pu partir en ... oh .... oulala.. hum.), même s'il manquait une conclusion digne de se nom à la série. Futakoi alternative par contre, n'est absoluement pas une suite, même si l'idée des twins est reprise. Dans cette version alternative donc, un ancien Yankee devenu détective est entourée par deux jumelles dans son travail. Travail, qui au final (spoil ?), se retrouve être de sauver le monde d'une invasion de poulpes.

Voilà pour ce qui est de ces petit tops/flop, qui auraient du apparaitre ici il y a bien une semaine. La faute à la flemme, à Fable II et à Segfault. Maintenant, je peux le haïr encore plus pour m'avoir obligé à me rappeler de choses que j'aurais préféré enterrer pour toujours au plus profond de mon subconscient inconscient.

PS : aucun lien dans cette article, encore une fois à cause de diverses relations de causes à effet foireuses. Mais passons. J'espère ne pas sortir le prochain article pour dans deux semaines aussi.